Cookie Consent by FreePrivacyPolicy.com

Château Pichon Longueville Comtesse De Lalande

Les 4 saisons
du millésime 2021

Acte 1

Un printemps en désaccords

En ce début d’année 2021, au cœur d’un hiver humide et doux, Pichon Comtesse s’apprête à réaliser son tout premier millésime en conversion officielle à l’Agriculture Biologique.

 

Si l’enthousiasme est palpable dans le chai, déjà fin mars dans la vigne, le débourrement bien que précoce accuse 5 jours de retard tant sur le printemps que sur le millésime précédent. Un “drôle”de jeu s’annoncerait-il avec le temps ?

 

Une fraîche sécheresse s’installe en avril et forme un pont jusqu’à fin mai. Les stades phénologique (le bourgeon) et de photosynthèse (la feuille) se déconnectent. Le développement végétatif tergiverse si bien qu’à la floraison, tout début juin, la surface foliaire est encore juste et quelques coulures apparaissent dans les parcelles sensibles…

Acte 2

Un été dans l’adversité

En juin, la tendre promesse des beaux jours pose un lapin !

 

Après une quinzaine en faux-semblant, les températures jouent à reculons alors que les précipitations atteignent le double des normales de saison. Aux stades si sensibles de la nouaison et du grossissement des baies, cette abondante pluie charrie dans la vigne un cortège menaçant de maladies, en particulier le Mildiou.

 

La pression parasitaire est à son comble et, dès la fin du mois, les dégâts sont significatifs sur les Merlots, puis sur les Cabernets, dans une moindre mesure. Un mois de juillet un peu frais avec plusieurs répliques pluvieuses nécessite – encore – une attention et une volonté de chaque instant. Août réchauffe timidement la vigne.
Le bout du tunnel ?

Acte 3

L’automne retient son souffle

Une véraison lente, début août, confirme un signal à tout le moins mitigé. Le niveau d’alerte au botrytis est maintenant élevé. Et pourtant… La sérénité et les convictions seront finalement les plus mises à mal dans ces derniers moments de maturation. La vendange est bien là, délicate, puisée dans la persévérance de l’équipe et les entrailles de ce superbe terroir, récoltée entre le 22 septembre et le 6 octobre. L’équilibre du millésime est fragile. Il demandera beaucoup d’attention, de précision, de finesse et de bienveillance.

 

En première ligne face à l’adversité, les Merlots sont drastiquement sélectionnés, en infimes quantités. Le Petit Verdot ne présente pas la complexité et la finesse recherchées, alors que les Cabernets francs sont racés et élégants. Que dire de l’imperturbable Cabernet-Sauvignon, sinon qu’il sera plus que jamais le socle d’un Pichon Comtesse 2021 minéral et héroïque !

Acte 4

L’hiver au coin du chai

La densité suave et la noblesse séveuse du Cabernet-Sauvignon ; la délicatesse et la fraîcheur du Merlot ; l’élégance du Cabernet franc ; la friandise et la fougue du Petit Verdot… Le millésime 2021 de Pichon Comtesse se dévoile. Son nez très pauillacais mêle des notes fleuries envoûtantes, que l’on retrouve en bouche. Onctueuse, celle-ci est portée par des tanins bien enrobés qui confèrent à ce vin une épaisseur gourmande. Nous en apprécions aussi cette finale sapide et dynamique qui caractérise nos vins.

 

Prêtez-lui attention… Pichon Comtesse 2021 réunit la colère du Ciel, l’âme de la Terre, l’orgueil de la Vigne et la volonté des Hommes.

Revenir en haut

Votre pays

VOTRE LANGUE

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ,
À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Veuillez tourner votre écran et recharger la page pour profiter du site.